Comment restaurer une voiture de collection ?


Image Principale
restaurer une voiture de collection
Paragraphe 1

Les questions à se poser avant de restaurer une voiture de collection

Pour les passionnés, redonner vie aux voitures anciennes est plus qu'un passe-temps, c'est presque un credo. Retaper une Mehari ou une Citroën 2CV, redonner son éclat d'origine à un vieux modèle Ferrari ou même une Panhard d'avant-guerre est toute une aventure. La restauration de véhicules d'époque ne s'improvise pas.

Tous les collectionneurs ne sont pas des experts de la mécanique automobile. Bricoleur ou non, il vous faudra vous poser les bonnes questions. D'abord, avez-vous le budget Acheter une voiture de collection, au-delà du plaisir pur, peut se révéler un investissement financier intéressant. Mais il faut prévoir les travaux de restauration dont les coûts peuvent vite grimper.

Si l'idée de ressusciter un vieux cabriolet ou une jeep vintage semble séduisante, demandez-vous si vous disposez du temps nécessaire pour aller jusqu'au bout. Bon nombre d'amateurs se lancent dans ce type de projet avant de finalement laisser tomber, faute de temps. Vous devez vous assurer de pouvoir vous concentrer pleinement sur le projet tout en jonglant entre votre vie familiale et votre travail.

Enfin, d'un point de vue plus matériel, estimez vos compétences. Un bricoleur ayant suivi quelques cours élémentaires de mécanique peut espérer remettre en état un véhicule sans trop de problèmes. Mais changer une roue n'est pas la même histoire que la restauration carrosserie. Il ne faut pas surestimer ses capacités. Mieux vaut faire appel à un garagiste spécialisé, au moins pour certaines pièces. Attention, cette sous-traitance implique un coût additionnel.

Paragraphe 2

Le choix de la voiture de collection à restaurer

Avant de craquer pour un véhicule légendaire, analysez quelle voiture de collection acheter. Si vous êtes un fou de Rolls Royce ou que vous ne jurez que par la Jaguar type e, évidemment, autant se donner les moyens d'atteindre vos objectifs. En revanche, certaines marques sont devenues rarissimes sur le marché, et donc très chères, mais surtout leurs pièces sont désormais introuvables.

Le mieux est de consulter les avis de passionnés, faire des recherches sur les forums, éplucher les petites annonces pour se faire une idée des véhicules de collection abordables mais aussi restaurables. Là encore, tout dépend de votre budget. Il est conseillé de se donner un budget et seulement a posteriori acheter le véhicule. Cela vous permet de ne pas faire de folie, car tomber amoureux d’une vieille voiture peut vous bloquer, dans le sens où vous devenez propriétaire d'un petit bijou, mais n'avez plus les fonds pour le retaper.

Enfin, lorsque vous vous apprêterez à investir dans une voiture de collection, vous devez faire attention à certains points, à savoir vérifier son état général, pour évaluer le niveau de restauration. Vous devrez vous pencher sur le moteur, la boîte manuelle, la transmission, mais aussi la tôlerie. Évitez d'acheter une voiture déjà endommagée par la rouille et la corrosion. N'oubliez pas qu'un modèle toit ouvrant implique une rénovation supplémentaire.

Paragraphe 3

Les étapes pour restaurer un véhicule ancien

Avant d'entamer la première phase de démontage, pensez à faire des photos pour vous souvenir de son état originel et de la position de chaque pièce. Ce sera l'occasion de faire un état des lieux des dégâts, des pièces à changer, et des priorités dans la restauration. On commence par retirer le moteur et les pièces qui y sont liées comme la transmission, le différentiel, etc. Puis vient le tour de l'habitacle (tableau de bord, cadrans, etc.). On démonte ensuite les circuits électriques, puis on termine par les suspensions, la direction du châssis, l'embrayage et les pièces hydrauliques.

La phase de restauration débute avec les pièces maîtresses, à savoir le moteur, la transmission et le pont arrière. Il est possible d'entamer la remise à neuf de la carrosserie en parallèle, qui ne demande pas l'intervention des mêmes spécialistes.

Puis il n'y aura plus qu'à reconstruire le véhicule. Rassembler les pièces demande du doigté et de la précision, à la visse près ! Enfin, une fois que la mécanique retrouve son éclat, il ne faudra pas ignorer l'aspect design, comme la remise en état d'un intérieur cuir ou d'une capote par exemple.

Paragraphe 4

Faire appel à un spécialiste de la rénovation de véhicule ancien

S’il est possible de se lancer soi-même dans la restauration de sa voiture, il est néanmoins recommandé de confier les travaux délicats aux spécialistes, pour certaines phases. Un électricien pourra gérer la rénovation des feux par exemple, ou le carrossier pourra s'occuper de la remise à neuf d'une portière. Il existe aussi des mécaniciens spécialisés dans une marque, comme un expert de voiture de collection Renault, assez facile à trouver en France.

Dernière étape : assurer son véhicule de collection

Votre véhicule semble sorti de l'usine et vous transporte quelques décennies en arrière. Ne reste plus qu'à rentrer dans les clous de la législation en souscrivant une assurance voiture collection et en faisant la demande de carte grise de voiture de collection. Ces démarches administratives sont aussi simples que pour un véhicule classique.


Date : 03/06/2019